Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 12:54

Dans la conscience populaire, l’élection est synonyme de démocratie. Il suffit de donner aux français le droit de glisser de temps à autres une enveloppe dans une fente pour qu’ils aient l’illusion que la République c’est le « Gouvernement du peuple, pour le peuple, par le peuple» (article 2 de la Constitution).

La réalité est toute autre : La Ve république n’est pas techniquement une démocratie puisque le peuple n’exerce ni pouvoir ni contrepouvoir.

Après que le régime parlementaire de la IIIe ait sombré dans le drame et que celui de la IVe ait fini dans la pagaille, La France s’est dotée d’un régime Présidentiel septennal où l’hypothèse du partage des pouvoirs entre Président et Premier Ministre n’était pas exclue. Depuis le quinquennat, le Président ordonne, le gouvernement, sous la houlette du Premier Ministre, obéit et le Parlement, complice ou impuissant, se cantonne au rôle d’alibi démocratique.

En vérité les Français n’ont pas assez de maturité politique pour accéder (comme les Suisses) à une vraie démocratie et les fractures ethniques culturelles et religieuses n’arrangent pas les choses. Dans ce contexte un régime parlementaire serait vraisemblablement voué à l’échec.

Il n’empêche qu’il serait intéressant de savoir jusqu’où le pouvoir actuel va pousser son autorité. Quand un régime commence à attaquer la presse* on n’est plus très loin de la dictature. *

*La Garde des Sceaux compare le Figaro à la Pravda : « Un journal qui, tous les deux jours, écrit des mensonges concernant la politique »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens