Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 20:38

Les avis divergent. Non seulement entre partis, non seulement entre personnes, mais les élites elles-mêmes voient la république en fonction du vent de leurs intérêts : Candidat, François Mitterrand dénonçait la « Cinquième » comme coup d’état permanent. Une fois Président il l’a trouvée épatante.

Alors que chacun s’approprie «sa » république, et quand le « politique », rendant la main, demande à la Justice de trancher, je me demande, dans le contexte du régime présidentiel actuel, le sens qu’il faut donner à République.

Le pauvre Pascal disait qu’il ne voulait pas discuter avant qu’on lui précise le sens de la question. Aujourd’hui on discute de tout, sans définir la matière dont on parle, puisque le but est de contrer l’adversaire plutôt que de construire une vérité.

Jean Moulin et Pierre Brossolette liés sur la résistance, avaient deux conceptions opposées sur la nature de la république qu’il convenait de mettre en place après la victoire. L’un penchait pour un régime démocratique genre troisième, l’autre pour un système présidentiel.

Reste à savoir ce qu’est la République pour « Les Républicains » et ce que les appelants en justice entendent par République. Est-ce le régime démocratique parlementaire de Pierre Brossolette et de François Mitterrand (première version) ? Est-ce le régime Présidentiel de De gaulle (quinquennat), est-ce celui de François Hollande (septennat) ? Est-ce à la justice de le dire ?

Quoiqu’il en soit on n’est pas sorti de cette auberge d’autant plus Espagnole que chacun y apporte ce qu’il veut.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens