Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 13:22

Je veux parler, entre-autres, de Nathalie Kosciusko-Morizet, d’Alain Juppé ou de François Bayrou.

Je vois, pour première raison, une identité de vues, au moins sur les grandes questions, entre eux et le socialisme « Hollandais » : Sur la nécessité d’interventions militaires, sur l’Europe, sur l’Ukraine, sur Barak Obama, sur l’importance des entreprises, sur la réduction des déficits… Et même sur des sujets de société : laïcité, cohésion républicaine, égalité (similitude ?) des sexes, liberté d’expression…

En fait, je vois plus d’accords entre NKM ou Alain Juppé et les socialistes qu’avec bon nombre de ceux censés être de leur camp.

La seconde raison tient à une même vision du fonctionnement de la Vème république qui, depuis des décennies, veut que le bipartisme droite-gauche tienne la clef du système. Ce partage alternatif du pouvoir et de l’opposition (dont on remarque que ceux-là bénéficient des mêmes avantages que ceux-ci avec moins d’em…) implique une solidarité solide pour éviter que d’autres partis ne viennent perturber cette mécanique qui a l’avantage, quel que soit le Parti au pouvoir, d’offrir aux français le confort d’un vieux couple aux habitudes bien rodées.

Depuis longtemps le peuple français se contente des disputes et des injures comme signe évident d’une démocratie ardente alors qu’elle n’est plus et depuis longtemps qu’une ménagère en pantoufle.

Aristote disait que la démocratie corrompait la république, il y a belle lurette que la république a corrompu la démocratie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens