Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 09:18

La France, qui a vu pire, affronte une difficulté économique à laquelle s’ajoute une crise sociale et morale que les pluralités ethniques, culturelles et religieuses de la République rendent encore plus difficile à traiter.

Cela entraine, tout naturellement, une crise politique, pour le moment jugulée, grâce à la Constitution de la Cinquième République conçue pour faire prévaloir, en dernier recours, les volontés décisionnelles du Gouvernement.

L’utilisation de ce droit présente néanmoins l’inconvénient de ne laisser au citoyen que la faculté de glisser une enveloppe dans une fente tous les cinq ans. De ce fait, la fameuse devise inscrite au fronton de la République « Gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple » n’est, dans les faits, qu’un vulgaire slogan.

La conjugaison de ces facteurs induit la montée d’une pression populaire où le FN joue (jusqu’à quand ?) le rôle de clapet. D’où la nécessité de se poser des questions avant de trop taper sur ce parti ou de l’interdire.

Le Gouvernement fait passer pour des réformes une singulière multiplication de mesures complexes et contradictoires qui ont pour objet essentiel de permettre à Bruxelles de trouver prétexte à valider les déficits français.

En pratique, depuis bientôt trois ans que le gouvernement socialiste (?) tient les rênes, ces mesures en restent aux promesses de meilleurs lendemains. Il reste à espérer que la baisse de l’euro, la baisse du pétrole, les soixante milliards d’euros mensuels de liquidités mis sur le marché de la zone euro par la BCE vont avoir un effet mécanique bénéfique sur le chômage.

S’il en est ainsi, et seulement si, Manuel Valls peut espérer tenir le poste de Premier Ministre jusqu’en 2017.

Mieux vaut, par prudence, attacher les ceintures.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens