Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 12:54

Ce n'est, pour le moment, que le début du marquage, une petite balise, qui trace l’orée du chemin que chacun prendra pour arriver à la Présidentielle.

François Hollande, qui n’est sérieux que lorsqu’il plaisante, dit, en fait, à Manuel Valls : Prenez garde de rester à votre place tant que j’envisage de prolonger mon mandat.

Or, ce matin Manuel Valls dit clairement vouloir générer un vaste mouvement centro-libéral dont le nom ne sera acté qu’après avoir pris forme et ampleur. Comment ne pas imaginer que ce mouvement (dont François Hollande est l’instigateur lucide ou inconscient) ne serve pas à propulser le Premier Ministre à la candidature de Président de la République ?

La question est de savoir où en seront les choses dans deux ans. Pour le moment Manuel Valls ne vend que du bluff : sous sa houlette, le déficit augmente, la dette dérape et le chômage ne va guère mieux.

Nonobstant, puisque François Hollande a réussi à couillonner la gauche, pourquoi Manuel Valls ne pourrait-il pas faire de même à droite ? Il en a le talent et vingt ans de PS le disposent à cela.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens