Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:09

François Hollande poursuit une politique peu démocratique, dont le dirigisme encore endurable va se durcir peu à peu. Néanmoins, on voit dans des pays proches de la France des régressions sociales encore plus cruelles, sans qu'il n'y ait, pour autant, de troubles majeurs. Le Gouvernement a donc encore de la marge.

L’exécutif entame, à marche forcée, des réformes dont il espère des résultats dans les deux ans qui viennent mais qui, si tel n'était pas le cas, permettront, à minima, de nourrir l'espoir de meilleurs à venir.

Une partie de l'opposition déshonorée et en débandade va chercher à se reconstruire dès la rentrée. La partie est loin d'être gagnée. Sans grande opposition et avec l'appui ( même non sollicité) de la justice, la route du gouvernement est relativement dégagée.

La force de la Justice c'est qu'elle peut, dans sa première phase, (celle de la présomption de culpabilité) fixer son objectif pendant des mois ou des années. Ce n'est que dans la deuxième phase que le déjà condamné par l'opinion publique, souvent déshonoré et peut-être ruiné a droit a un procès équitable qui va parfois jusqu’à l’acquitter.

En mettant les choses, sinon au plus mal, du moins au plus médiocre, il est à peu près certain qu'elles ne seront pas catastrophiques : Le chômage ne sera pas de 25% comme en Espagne et la dette n’atteindra pas 135% du PIB comme en Italie... La France a toutes les chances de rester la deuxième puissance économique européenne devant les autres pays du Sud.

On s'étonne parfois de la quiétude du Président Hollande, c'est un optimiste qui voit bien que son verre est encore à moitié plein. Faute de votes populaires ou de referendum il ne reste plus à Manuel Valls que de tancer vigoureusement à l'Assemblée les Députés d'opposition qui viendraient à le contredire. Il le fait au nom du devoir national de chacun à éviter de diviser... Imparable !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens