Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 12:09

« La Présidente du Syndicat de la Magistrature a été mise en examen le 17 février pour « injures publiques » dans l'affaire du « mur des cons », ce panneau de photos de personnalités affiché dans le local privé de ce syndicat et qui épingle le portrait de ceux désignés comme « cons » par ces Magistrats. Pour le SM il s’agit d’un acte privé de nature à soutenir « La défense de libertés publiques ». Le SM conteste que cet affichage – qu'il n'a jamais eu l'intention de rendre public – puisse être assimilé à une quelconque publication syndicale. « Ce sont les méthodes douteuses d'un journaliste – qui revendique lui-même le vol de ces images ! – et la diffusion par le site Atlantico.fr de cette vidéo filmée à l'insu des occupants de ce local qui sont seules à l'origine de la publicité donnée à ces images ».

« Méthodes douteuses d’un journalistes » qui aurait violé le secret de leur loge … Soit mais alors que faut-il penser du tract dans lequel, en 2012, le SM avait décrit la France comme un champ de ruines judiciaires ? Un tract où les Magistrats appelaient à ne pas voter pour un « pouvoir entaché de brun » et à ficher dehors Sarkozy… ? Les Magistrats du SM ne peuvent nier leur ancrage à gauche, leur aversion pour une droite réputée contraire aux libertés publiques et leur intention de militer pour empêcher ce pouvoir de revenir.

Ceci étant, la question est de savoir si les Magistrats de gauche sont de connivence avec le Pouvoir Socialiste. Que faut-il penser de ce que dit le Président Hollande « Ne vous inquiétez pas, je le surveille. Je sais exactement ce qu’il fait » ? (en parlant de Sarkozy) J’entends dire et répéter qu’une fois son mandat terminé le Chef de l’Etat n’est qu’un citoyen comme les autres…Est-ce parce qu’il est un citoyen lambda que l’on met le téléphone de l’ex Président sur écoute depuis un an et pour une durée encore inconnue ? Ou est-ce pour rechercher auprès de l’ancien Président des informations sur le présumé financement d’une campagne électorale par le Colonel Kadhafi. ? Mais alors pourquoi les Magistrats Instructeurs refusent-ils d’entendre les Libyens qui étaient à la source de l’éventuel délit ? Ce point essentiel cesse d’être un mystère si l’on en croit ce que dit Maitre Marcel Ceccaldi qui fut l’avocat de l’ancien régime Libyen :

« Pour avoir la réponse à la question posée, il suffit d’entendre les personnes les plus aptes à y répondre. J’ai écrit aux magistrats instructeurs Maitre Grouman et Maitre Tournaire en juin 2013 en indiquant que quatre personnalités de l’ancien régime Libyen étaient disposées à témoigner « …….. » aucune réponse « ……. » Mais vous savez, je m’interroge : Si vous posez la question du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par le régime Libyen, immédiatement après fuse une autre question : D’autres candidats à l’élection Présidentielle ont-ils bénéficié d’un tel soutien financier ? Et bien si vous ne voulez pas qu’il soit répondu à la première et à la deuxième question, il vous suffit de ne pas entendre les personnes qui étaient les plus aptes à répondre. Car c’est ça que l’on ne veut pas entendre : Ceux qui auraient pu apporter les réponses adéquates »

Les Politiques nous demandent de croire qu’un Juge peut être, à la fois, féroce militant syndicaliste dans le civil et impartial Magistrat instructeur à charge et à décharge.

A croire cela on peut aussi gober la version poétique et « imprécise » de Madame Taubira d’une justice indépendante du pouvoir politique plutôt que l’aveu du Ministre Michel Sapin quand il dit: "On s’occupe de Nicolas Sarkozy" … Simple lapsus disent certains alors qu’il s’agit d’un fait largement avéré par l’acharnement politique et judiciaire dont Sarkozy fait l’objet depuis des années et dont il serait temps que l’on conclue enfin à sa condamnation ou à son innocence… Faute de quoi nous sommes, au sens que lui donne Sartre, nous aussi de parfaits « Salauds »

Un « Salaud » selon Sartre est celui qui pense que sa vie a une importance, qu’il est utile. C’est un humaniste, un «bien-pensant» qui croit que sa vie a un sens et qu’il a le droit de l’imposer aux autres.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : billets d'une pensee ordinaire
  • billets d'une pensee ordinaire
  • : "Les Démocraties ne peuvent pas plus se passer d'être hypocrites que les Dictatures d'être cyniques" Il n’y a qu’une Liberté : celle à se déterminer d’agir de façon morale
  • Contact

Recherche

Liens